Robin Hunzinger - La cavale
Accueil > Presse > Étreintes brisées (DNA)

Étreintes brisées (DNA) 

lundi 12 novembre 2012, par La cavale

À l’image de l’un des temps forts de la programmation, Où sont nos amoureuses, du réalisateur Robin Hunzinger, diffusé dimanche 11 novembre à 14h. L’histoire de deux jeunes provinciales, Emma et Thérèse qui tentent, dans les années 1930, de construire ensemble une vie amoureuse, et engagée.

Le film, construit à partir de documents et d’archives, trace la trajectoire de ces deux vies d’abord pensées comme des parcours libres et sublimes, avant que l’Histoire ne rattrape les deux personnages. En 1940, Emma, mariée, vivra dans une Alsace annexée par l’Allemagne nazie tandis que Thérèse s’engagera dans la Résistance en Bretagne. Ces événements précipiteront la perte des deux femmes.

3 Messages

  • Étreintes brisées (DNA) 23 novembre 2012 17:35, par Marcial

    Nous avons mon épouse et moi lu avec beaucoup d’émotion et d’intérêt l’histoire d’Emma et de Thérèse. Thérèse, le « petit soldat », statufiée dans son héroïsme et dont vous nous avez permis de découvrir la féminité.

    C’est en juin 1944, adolescent réfugié à Fougères, que mon oncle et ma tante André et Denise Delanoë m’ont révélé le rôle inattendu qu’ils avaient joué dans la résistance : la ronéo, sa cache, son transport en brouette, les tracts, les armes cachées dans le jardin. Ce qui dominait dans leur récit c’était l’admiration sans borne qu’ils avaient pour Thérèse Pierre et leur reconnaissance pour son sacrifice qui leur avait probablement sauvé la vie.

    Peu de temps avant sa mort, j’ai accompagné mon oncle à Epernay pour une ultime visite à « Thérèse ».

    Merci d’avoir su avec talent et délicatesse conter cette touchante histoire d’amour en nous rappelant au passage la grandeur de ces modestes acteurs de l’histoire.

    C’est Germaine D. qui m’a heureusement informé de la publication de « Elles vivaient d’espoir ». Merci à elle et encore merci à vous.
    Martial Carré

  • Amoureuses 23 novembre 2012 17:36, par Anne

    j’ai acheté (et regardé) ce film magnifique..apres la lecture du roman c’est émouvant de voir leurs visages ; les lieux où elles ont vécu...ce livre est devenu ma "bible" (il est meme dedicacé par l’auteur) : sur mon bureau , je l ouvre de temps en temps pour en lire quelques lignes...j’ai imprimé depuis internet des articles, ("critiques" , le wikepedia sur thérèse) et toutes les photos disponibles...que j’ai intercalées au hasard des pages..qui a pu prendre cette photo de karl et des 2 filles à la terrasse d’un café..ont-ils demandé au serveur, à un voisin de table...et cette photo magnifique d’ emma de dos accroupie devant sa bibliothèque...seule therèse a pu la faire..un amant d’Emma aurait voulu qu’elle le regarde qu’elle lui sourit..
    Je voudrais réecrire la fin remonter le temps : thérèse continuerait d’écrire à Emma malgré le mariage et l’exhorterait à quitter l’alsace en 1940 avec sa petite claudie..Elle aurait son destin à la simone de beauvoir , participant apres guerre à l’émancipation des femmes..elle ecrirait , publierait ...et cette petite therese si discrète se serait elle lancé à corps perdu dans la résistance ??
    J e voudrais aussi retrouver des élèves d’Emma (aucune photo d’elle avec ses élèves)..qu’ils nous parlent d’elle ,qu’on la découvre professeur de lettres...avait elle toujours son accent bourrrrrguignon ??leur parlait elle de sa jeunesse ?? de mende,de pommard...
    en tous cas merci pour ce superbe roman..difficile de lire autre chose après celui-ci !

  • Étreintes brisées (DNA) 30 novembre 2012 17:34, par Philippe Cling

    Merci pour cette très belle projection et ce film qui m’habite encore.

© la revue des ressources : Sauf mention particulière | SPIP | Contact | Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0 | La Revue des Ressources sur facebook & twitter