Robin Hunzinger - La cavale
Accueil > Presse > 1942, enquête de mémoire (TELERAMA)

1942, enquête de mémoire (TELERAMA) 

mercredi 16 mars 2005, par La cavale

L’Alsace en 1942 ? Soixante ans après il reste des cartons d’archives dont l’intitulé des répertoires ne donne qu’une très vague indication sur leur contenu. Il reste aussi la mémoire vivante de ceux qui ont vécu cette période. C’est un curieux documentaire que celui diffusé ce soir. L’historien qui se lance dans cette enquête ne sait pas toujours où il va : il cherche à tâtons des images, des témoignages, des films et des sons. Comment cerner ce que fut la vie quotidienne des Alsaciens en 1942 ? Comment éviter les pièges de la mémoire reconstituée avec l’histoire orale ? Comment restituer ce que fut l’inquiétude, l’angoisse, l’indifférence et, parfois, les joies innocentes ?

En janvier 1942, l’Alsace est annexée de fait par les Allemands. On germanise les noms des magasins, ceux des rues ; on interdit même le port du béret. Les écoliers sont sommés de connaître par cœur la date de naissance de Hitler, intégrés comme tout le monde des associations allemandes. Les plus âgés sont incorporés de force dans la Wehrmacht dès le mois d’août 1942. L’historien du documentaire questionne simplement : comment s’habillait-on ? Y avait-il pénurie de denrées alimentaires ? Y avait-il une vie culturelle ? Il obtient des réponses aux-quelles il n’avait même pas songé et se heurte à des blancs, des absences, des disparitions. Une femme revient sur les lieux où se tenait le camp de Schirmeck, camp de détention où elle fut internée avec des centaines de femmes et d’hommes, alsaciens pour la plupart. Tout a disparu. Elle le regrette : « ils auraient au moins pu laisser quelques cabanes, pour qu’on s’en souvienne. » La mémoire est tissée de souvenirs intimes. On apprend à la fin ceux de l’historien.

Gilles Heuré

Télérama, 16 mars 2005

© la revue des ressources : Sauf mention particulière | SPIP | Contact | Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0 | La Revue des Ressources sur facebook & twitter